6,5 milliards Fcfa pour financer la Facilité de Coopération Technique.

Le projet vise  la mise à disposition d’un appui à l’Ordonnateur National du FED
pour une maîtrise d’ouvrage plus dynamique et mieux maîtrisée, conformément à l’Accord de Cotonou.

Une convention de financement au titre du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) a été signée ce mardi 06 juin 2017 à Yaoundé, entre le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Louis Paul Motaze, et S.E Madame l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, Françoise Collet. Elle vise le financement de la Facilité de Coopération Technique pour la période 2017-2021 pour un montant de 6,5 milliards de francs CFA.
L’objectif global de cette Facilité de Coopération Technique, est de renforcer l’efficacité de l’aide communautaire dans le processus de réduction de la pauvreté au Cameroun, en cohérence avec le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), et les objectifs de développement durable en général. La Facilité de Coopération Technique vise par ailleurs l’amélioration de la qualité du partenariat entre le Cameroun et l’Union Européenne, à travers un appui à la mise en œuvre des projets Union Européenne-Cameroun. Les principaux domaines portent sur la réalisation des études d’identification et de faisabilité, la formation des principaux acteurs du partenariat Cameroun-Union
Européenne incluant la Société civile, l’appui à l’organisation des différentes manifestions,
et des audits et évaluations. Le projet vise également la mise à disposition d’un appui à l’Ordonnateur National du FED pour une maîtrise d’ouvrage plus dynamique et mieux maîtrisée, conformément à l’Accord de Cotonou. Il met par ailleurs un accent sur la visibilité de la Coopération.
Selon Mme Collet, Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, cette Facilité voudrait davantage aider le Gouvernement, et prioritairement le MINEPAT en tant qu’Ordonnateur National et point focal pour la coopération Cameroun-Union Européenne, à mieux faire face aux nombreux défis.

Au cours de la cérémonie, le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Louis Paul Motaze, a rappelé que l’allocation financière principale octroyée par l’Union Européenne sous forme de subvention, couvre trois grands axes : la préparation et l’implémentation des stratégies nationales de développement en liaison avec les secteurs ciblés dans le cadre du 11ème
FED, l’amélioration de la coordination de la stratégie de partenariat, et l’accompagnement dans la poursuite efficace de la visibilité du partenariat entre le Cameroun et l’Union Européenne.
La signature de cette convention intervient dans un contexte général marqué par une plus  grande diversification des sources et instruments de financement et de coopération européenne en liaison avec l’agenda 2030, et le nouveau consensus européen pour le développement. Ces différentes politiques prônent une adaptation du partenariat au développement pour refléter les capacités et les besoins endogènes.
Le Ministre Louis Paul Motaze a par ailleurs saisi l’occasion pour encourager la CAON (Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National) à développer une ingénierie qui permettrait au Cameroun de tirer au mieux profit de la coopération avec l’Union Européenne, notamment en ce qui concerne les financements octroyés dans le cadre des Fonds Intra ACP et des instruments de Coopération pour le Développement (ICD) de l’Union Européenne. Dans la même logique, il a souhaité que la CAON s’implique davantage dans la mobilisation des investissements directs privés.