Agriculture: 18,2 milliards pour financer 5200 projets

Une enveloppe globale de 18,2 milliards est prévue pour financer environ 5200 projets sur l’ensemble du pays au cours de cette deuxième phase du Programme d’amélioration de la compétitivité des exploitations familiales agropastorales.

Le Programme, rendu dans sa deuxième phase, vise l’amélioration des revenus des exploitations familiales agropastorales et la professionnalisation des organisations des producteurs en vue de résoudre les problèmes d’insuffisance alimentaire et de chômage rural. Les statistiques montrent que les exploitations familiales représentent 80% de l’appareil de production de tout le pays.Le Programme d’amélioration de la compétitivité des exploitations familiales agropastorales a débuté au Cameroun par les départements du Nyong et Kelle, du Mbam et Kim, de la Mefou et Akono et du Nyong et Mfoumou le 4 novembre 2016 a Yaoundé. 132 motos tout terrain, 9 véhicules pick-up et 34 chèques d’une valeur totale de 140 millions de FCFA ont été remis aux conseillers ruraux et producteurs. Une enveloppe globale de 18,2 milliards est prévue pour financer environ 5200 projets sur l’ensemble du pays au cours de cette deuxième phase du Programme.Le Programme ACEFA a pour objectif la réduction de la pauvreté en milieu rurale et l’augmentation des revenus des exploitants familiaux. Il est présent dans cinq régions au Cameroun : la région du Sud, de l’Adamaoua, du Nord, du Sud Ouest et de l’ouest qui représentent la diversité agro écologique et sociale du pays. Dans chaque région le programme couvre un département pilote.

Choix des exploitations familiales agricoles

Au niveau des exploitations familiales agricoles les critères de choix sont fonction : – du système de culture pratiqué ;

– de l’insertion dans une organisation paysanne (ou un groupement d’initiative commune « GIC ») ;

– des caractéristiques structurelles : âge du chef d’exploitation, taille de l’exploitation ; niveau d’éducation…

A ces critères, s’ajoutent celui de l’accessibilité des villages en saison pluvieuse et la possibilité de transfert de la production vers les marchés. C’est pourquoi trois villages ont été choisis pour cette étude à savoir Ebamina, Nsimi et Otetek.Ebamina est un village situé à 20 km de la ville de Zoetelé. Ce dernier est accessible en saison sèche mais en saison des pluies les voitures se font rares et le coût du transport augmente. Des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et l’Etat (Programme ACEFA qui remplace progressivement le PNVRA) assurent l’encadrement et l’appui conseil aux exploitants.Nsimi, village situé à 9 km de la ville de Zoetelé est accessible en toutes les périodes de l’année. En termes de soutien aux agriculteurs, l’Etat (Programme ACEFA) assure l’appui conseil aux exploitants.Le village d’Otetek situé à 2 km de la ville, des ONG encadrent des exploitants pour améliorer la production. Le village est accessible à toutes les périodes de l’année.

Le Programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Agropastorales (ACFA)a pour objectifs d’améliorer la maîtrise technique des productions,de gestion économique et de l’accès à l’innovation;de renforcer les capacités de production et de valorisation des produits des exploitations familiales agricoles;d’améliorer les services rendus par les OPA aux EFA notamment dans l’approvisionnement et la commercialisation. Les bénéficiaires potentiels sont:les Exploitations familiales agricoles (EFA),les  Organisations professionnelles agricoles (OPA), les GIC, Coopératives et unions des coopératives, les producteurs, Opérateurs Économiques, systèmes de crédits décentralisés et les pouvoirs publics locaux. Le Coordonnateur National est Dr. BOUBA MOUMINI BP : 16 Yaoundé / Tél : 699 69 19 82