Can2019:Une visite d’inspection renvoyee ulterieurement

La CAF vient de renvoyer sa première visite d’inspection à une date ultérieure.Raison évoquée : Désistement de dernière minute  du cabinet d’audit Price Water House Coopers.

Au delà des supputations sur d’éventuelles menaces que pourraient subir les membres de la visite d’inspection en cas d’arrivée au Cameroun, la décision du cabinet Price Waterhouse Coopers de se désister à la dernière minute vise sans doute même s’ils ne l’avoueront pas à ne pas perdre sa crédibilité tant dans cette affaire.

En déclarant publiquement dans les médias et à plusieurs reprises qu’il allait envoyer une mission d’audit indépendante au Cameroun menée par le cabinet Price Waterhouse, le sieur Ahmad Ahmad a violé plusieurs textes de l’organisation qu’il dirige.

Selon un expert, familier des arcanes du sport, logiquement c’est à une commission de la Caf qu’il revenait le soin de siéger et de mettre en place un comité devant choisir les thèmes de référence de cet audit. Devait en découler une charte posant les bases d’une saine concurrence. Puis il devait y avoir un appel à manifestation d’intérêt afin de respecter les principes de la passation de marché sur la base de la concurrence, de la transparence, et du choix du cabinet le mieux disant (rapport qualité-coût)

Le cabinet choisi devait établir un avis d’audit comprenant la date de début, les noms des auditeurs, l’objet et les domaines à auditer. Mieux, l’avis d’audit devait stipuler le droit pour la partie auditée de se faire assister par un conseil pour garantir le principe du contradictoire.

L’annonce officielle de l’arrivée d’une délégation d’audit a été faite il y a 10 jours au lieu des 15 requis.

Le nombre d’auditeur est passé de 01 à 5 (01 russe et 04 nigérians).

Et leurs noms ont été dévoilés par la Caf ce vendredi 18 août, soit deux jours avant l’arrivée de la mission !!!

Il y avait manifestement là violation du principe de l’indépendance, violation du droit, violation du principe du contradictoire, violation de l’éthique et autres…

Price Waterhouse Coopers fait partie des 05 cabinets d’audits les plus réputés au monde, il avait tout à perdre dans cette opération