Ce qui s’est passe samedi a Mora

D’apres le colonel Didier Badjeck, porte parole de l’armee camerounaise: »Ce jour vers 5h45 à l »entrée Nord de Mora au quartier dit WALADE  4 jeunes filles kamikazes repérées . Elles ont été prises en chasse par les habitants. Une patrouille du 42e BIM a neutralisé 2 kamikazes qui ont explosé blessant 2 personnes. Les 2 autres ont poursuivi leur fuite; l’une d’elles pratiquement rattrapée s’est faite explosée dans une case tuant un paralytique. La dernière à tenté de se cacher dans un arbre. Bien mal lui en a pris, elle a été mordue par un serpent, ce qui va precipiter son explosion. Quelle ironie du sort.  A 7h30, 2 autres kamikazes ont été neutralisées par des éléments du BIR ». 

Selon une autre source

Les kamikazes, toutes des femmes, voulaient entrer à l’intérieur de la ville, mais elles n’ont pas réussi parce après avoir été repérées par des membres du comité de vigilance et des militaires, indique-t-on de même source. Elles ont alors déclenché leurs charges explosives à la périphérie de la ville.    L’information sur les attentats et le bilan a été confirmée à l’AFP par une source proche des autorités régionales.    La ville de Mora abrite le quartier général du premier secteur de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale mobilisée contre Boko Haram.    Elle accueille aussi une importante base de l’unité d’artillerie de l’armée camerounaise, dont les actions ont contribué à faire reculer les islamistes nigérians.