Crise anglophone:Le plan secret entre Yaoundé et Abuja

Le Président de la République S.E. Paul BIYA a reçu, jeudi 07 décembre 2017,  le Haut-Commissaire désigné de la République Fédérale du Nigeria au Cameroun, Lawan ABBA GASHAGAR, envoyé spécial du Président Muhammadu BUHARI.


S’exprimant devant la presse au terme de cet entretien, l’hôte du Palais de l’Unité a confié qu’il était porteur d’un message du Chef de l’Etat nigérian à son homologue camerounais, relatif à la coopération entre les deux pays.

Les relations entre Yaoundé et Abuja sont cordiales et excellentes, a-t-il affirmé. Le diplomate nigérian a aussi réfuté toute implication de son pays dans le climat de violence qui règne dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest de notre pays. L’Etat du Nigeria ne soutient d’aucune manière ces sécessionnistes a-t-il précisé. Le gouvernement nigérian est favorable au retour rapide à la paix au Cameroun et la préservation de son intégrité territoriale.

Au sujet de la présence de certains leaders sécessionnistes dans ce pays voisin, l’émissaire nigérian a expliqué que des Camerounais résidant au Nigeria bénéficient en ce moment des clauses de notre accord bilatéral qui permettent aux ressortissants des deux Etats de résider pendant trois mois dans l’un et l’autre pays, avec exemption de visa. Cette réglementation leur impose cependant le respect scrupuleux des lois et règlements du pays d’accueil et leur interdit l’exercice d’activités de déstabilisation du pays d’origine.

En définitive, pour le Haut-Commissaire ABBA GASHAGAR, le gouvernement fédéral du Nigeria est favorable à une solution pacifique, comme voie de sortie de la crise et ne saurait en aucun cas soutenir les actions déstabilisatrices et terroristes des activistes du Southern Cameroon.