CUY:La démission de GILBERT NTSIMI EVOUNA ?

C’est avec rage, outrage, déception et protestations inconsolables, que la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination,  interpelle le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé; sur la situation de la ville capitale du Cameroun.Lire l’intégralité de la lettre.

 

Yaoundé, le 31 Mars 2017

Monsieur GILBERT NTSIMI EVOUNA

Délégué du Gouvernement auprès

de la communauté urbaine de Yaoundé

Réf : 109/DEN/TR/0317

Objet : INTERPELLTION RELATIVE A LA DECREPITUDE  DES ROUTES

ET LA SALETE GENERALISEE DE LA VILLE DE YAOUNDE

 

Monsieur le Délégué,                                                                    

C’est avec rage, outrage, déception et protestations inconsolables, que la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, organisation patriote et profondément attachée à des valeurs hautes d’hygiène et de salubrité publique, vous interpelle ce jour sur la situation de la ville capitale du Cameroun.

Monsieur le Délégué, dans aucun pays du monde, on ne peut assister à ce qui se passe à Yaoundé.

Comment expliquez-vous que toutes les routes de la capitale soient défoncées pour des travaux, et laissées dans un état lamentable après ? La poussière et la boue sont devenues le cauchemar des habitants. Le plus attristant, c’est de constater que même l’axe qui mène directement à la présidence de la république, et par où se baladent tous les officiels du pays en tenue de sport, est laissé à l’abandon depuis plus de cinq ans après avoir été détruit pour des travaux. Mais que se passe-t-il pour que les citoyens soient réduits à vivre de tels scandales ? Ne visitez-vous pas d’autres pays ? Qui signe ces marchés où l’on creuse sans refermer correctement, sans bitumer ?

Monsieur le Délégué, tout cela est un autre crime contre l’humanité, parce que la santé des millions de personnes est menacée par des maladies, la méningite, la tuberculose, le choléra, l’invasion des rongeurs, des termites, des chenilles venimeuses, des serpents. Tout cela en plus de l’absence d’éclairage, y compris sur l’axe central pompeusement baptisée boulevard du 20 mai. SCANDALEUX.

La Commission élève une des plus vives protestations jamais exprimées et dénonce ce complot contre la ville et ses citoyens, contre le Cameroun et son image. S’il n’y a aucune volonté de bien faire ou de présenter au monde une capitale sérieuse, propre et éclairée, alors, laissez les citoyens choisir des gens valables, compétents, dévoués et engagés pour sauver l’honneur.

AVEC NOTRE CONSIDERATION CITOYENNE ET NOTRE RESPECTUEUX MECONTENTEMENT./.

 

Le Président de la Commission

SHANDA TONME

Médiateur universe

Copie : PM ; SG/PR ; MINDUH ; MINDCAF




2 thoughts on “CUY:La démission de GILBERT NTSIMI EVOUNA ?

  1. Pierre julien AMOUGOU FOUDA

    Bonjour Monsieur,
    Je viens de lire avec un très grand intérêt votre lettre adressée à Monsieur Gilbert Tsimi Evouna, délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé au sujet des travaux qui ont cours dans la ville.
    En ma qualité de Chef de la Cellule de la Communication de la Camwater qui est le maitre d’œuvre de ces travaux, je me permets de vous donner quelques précisions:
    1- Ces travaux ne sont pas du fait de la Communauté Urbaine de Yaoundé, bien que celle-ci soit associée de façon indirecte mais importante;
    2- Ces travaux sont faits avec l’aval des plus hautes autorités de la République;
    3- Ces travaux sont indispensables pour parvenir à une meilleure qualité de l’eau potable en faveur des habitants de la ville de Yaoundé. Sachez que ce projet qui comporte trois phases ambitionne de changer les anciennes canalisations existantes depuis plus de 60 ans dans l’hyper centre urbain de Yaoundé sur plus de 60 km. Après tant d’années, il faut les changer et les remplacer par des canalisations modernes et plus durables pour garantir une bonne qualité de l’eau potable. sachez par exemple que les canalisations actuelles font perdre pratiquement 30% de la quantité d’eau potable produite par la CDE et envoyée vers les populations à causes de multiples fuites et casses souterraines. Pour résoudre cette situation, il n’y avait pas une autre solution que le remplacement de ces canalisations. Pouvait on le faire sans creuser?
    4- Ces travaux qui sont financés par la Banque Européenne d’Investissement, la AFD et l’Etat du Cameroun prévoient la réfection ds plusieurs réservoirs, la construction d’un certain nombre d’autres châteaux d’eau et la pose de plus de 360 km de canalisation, ,la construction de plusieurs station de pompage. Ceci a pour but de rapprocher l’eau des certes de consommation dans une ville qui ne cesse de s’accroitre. Ces équipements sont achevés et d’autres bien avancés dans leur réalisation.
    5- L’entreprise qui exécute ces travaux est l’une des meilleures dans le secteur. Il est prévu à la fin des travaux la remise en état des routes ainsi ouvertes. Or cela ne peut se faire que lors que les canalisations enfouies seront testées et jugées satisfaisantes ( essais de pression). Voulez-vous que les routes soient refermées avant les essais? et si elles ne s’avéraient pas concluantes, que ferait-on? Les ingénieurs le savent… C’est un problème de Génie Civil.
    6- Plusieurs campagnes de communication ont été faites pour expliquer l’importance de ce projet à la population de la ville de Yaoundé. La camwater a sollicité son indulgence et son adhésion à ce projet qui ne vise que son bien être.
    Enfin, je voudrais vous dire que le service de la communication de la Camwater se tient à votre disposition pour d’autres informations. Vous pourriez pour cela visiter la page Facebook camwater officiel et le site http://www.camwater.cm.

    1. Pierre julien AMOUGOU FOUDA

      Bonjour Monsieur,
      Je viens de lire avec un très grand intérêt votre lettre adressée à Monsieur Gilbert Tsimi Evouna, délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé au sujet des travaux qui ont cours dans la ville.
      En ma qualité de Chef de la Cellule de la Communication de la Camwater qui est le maitre d’œuvre de ces travaux, je me permets de vous donner quelques précisions:
      1- Ces travaux ne sont pas du fait de la Communauté Urbaine de Yaoundé, bien que celle-ci soit associée de façon indirecte mais importante;
      2- Ces travaux sont faits avec l’aval des plus hautes autorités de la République;
      3- Ces travaux sont indispensables pour parvenir à une meilleure qualité de l’eau potable en faveur des habitants de la ville de Yaoundé. Sachez que ce projet qui comporte trois phases ambitionne de changer les anciennes canalisations existantes depuis plus de 60 ans dans l’hyper centre urbain de Yaoundé sur plus de 60 km. Après tant d’années, il faut les changer et les remplacer par des canalisations modernes et plus durables pour garantir une bonne qualité de l’eau potable. sachez par exemple que les canalisations actuelles font perdre pratiquement 30% de la quantité d’eau potable produite par la CDE et envoyée vers les populations à causes de multiples fuites et casses souterraines. Pour résoudre cette situation, il n’y avait pas une autre solution que le remplacement de ces canalisations. Pouvait on le faire sans creuser?
      4- Ces travaux qui sont financés par la Banque Européenne d’Investissement, la AFD et l’Etat du Cameroun prévoient la réfection ds plusieurs réservoirs, la construction d’un certain nombre d’autres châteaux d’eau et la pose de plus de 360 km de canalisation, ,la construction de plusieurs stations de pompage. Ceci a pour but de rapprocher l’eau des centres de consommation dans une ville qui ne cesse de s’accroitre. Ces équipements sont achevés et d’autres bien avancés dans leur réalisation.
      5- L’entreprise qui exécute ces travaux est l’une des meilleures dans le secteur. Il est prévu à la fin des travaux la remise en état des routes ainsi ouvertes. Or cela ne peut se faire que lors que les canalisations enfouies seront testées et jugées satisfaisantes ( essais de pression). Voulez-vous que les routes soient refermées avant les essais? et si elles ne s’avéraient pas concluantes, que ferait-on? Les ingénieurs le savent… C’est un problème de Génie Civil.
      6- Plusieurs campagnes de communication ont été faites pour expliquer l’importance de ce projet à la population de la ville de Yaoundé. La camwater a sollicité son indulgence et son adhésion à ce projet qui ne vise que son bien être.
      Enfin, je voudrais vous dire que le service de la communication de la Camwater se tient à votre disposition pour d’autres informations. Vous pourriez pour cela visiter la page Facebook camwater officiel et le site http://www.camwater.cm.

Comments are closed.