Camwater/Comicodi: Suivez le débat en direct!

Vendredi en mi-journée,Pierre julien AMOUGOU FOUDA,Chef de la Cellule de la Communication de la Camwater qui est le maitre d’œuvre des travaux en cours dans la ville de Yaoundé,a réagi à la lettre suivante http://lescoopsducamer.com/cuyla-demission-de-gilbert-ntsimi-evouna/. Quelques minutes après, le président de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination a fait une réplique…Lire les arguments des deux parties.

Bonjour Monsieur,
Je viens de lire avec un très grand intérêt votre lettre adressée à Monsieur Gilbert Tsimi Evouna, délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé au sujet des travaux qui ont cours dans la ville.
En ma qualité de Chef de la Cellule de la Communication de la Camwater qui est le maitre d’œuvre de ces travaux, je me permets de vous donner quelques précisions:
1- Ces travaux ne sont pas du fait de la Communauté Urbaine de Yaoundé, bien que celle-ci soit associée de façon indirecte mais importante;
2- Ces travaux sont faits avec l’aval des plus hautes autorités de la République;
3- Ces travaux sont indispensables pour parvenir à une meilleure qualité de l’eau potable en faveur des habitants de la ville de Yaoundé. Sachez que ce projet qui comporte trois phases ambitionne de changer les anciennes canalisations existantes depuis plus de 60 ans dans l’hyper centre urbain de Yaoundé sur plus de 60 km. Après tant d’années, il faut les changer et les remplacer par des canalisations modernes et plus durables pour garantir une bonne qualité de l’eau potable. sachez par exemple que les canalisations actuelles font perdre pratiquement 30% de la quantité d’eau potable produite par la CDE et envoyée vers les populations à causes de multiples fuites et casses souterraines. Pour résoudre cette situation, il n’y avait pas une autre solution que le remplacement de ces canalisations. Pouvait on le faire sans creuser?
4- Ces travaux qui sont financés par la Banque Européenne d’Investissement, la AFD et l’Etat du Cameroun prévoient la réfection ds plusieurs réservoirs, la construction d’un certain nombre d’autres châteaux d’eau et la pose de plus de 360 km de canalisation, ,la construction de plusieurs stations de pompage. Ceci a pour but de rapprocher l’eau des centres de consommation dans une ville qui ne cesse de s’accroitre. Ces équipements sont achevés et d’autres bien avancés dans leur réalisation.
5- L’entreprise qui exécute ces travaux est l’une des meilleures dans le secteur. Il est prévu à la fin des travaux la remise en état des routes ainsi ouvertes. Or cela ne peut se faire que lors que les canalisations enfouies seront testées et jugées satisfaisantes ( essais de pression). Voulez-vous que les routes soient refermées avant les essais? et si elles ne s’avéraient pas concluantes, que ferait-on? Les ingénieurs le savent… C’est un problème de Génie Civil.
6- Plusieurs campagnes de communication ont été faites pour expliquer l’importance de ce projet à la population de la ville de Yaoundé. La camwater a sollicité son indulgence et son adhésion à ce projet qui ne vise que son bien être.
Enfin, je voudrais vous dire que le service de la communication de la Camwater se tient à votre disposition pour d’autres informations. Vous pourriez pour cela visiter la page Facebook camwater officiel et le site http://www.camwater.cm.

La réplique du Professeur Shanda Tonme

La décence voudrait que le marché soit complet,  que l’on referme aussitôt après le passage des tuyaux. C:est cela le vrai boulot et non l’inverse. Allez donc voir l’axe qui mène à présidence de la République, une honte. Il y a plus de quatre ans qu: on a passé des câbles,  sans refermer correctement,  et les entorses,  les fractures pour les enfants comme pour les adultes sont monnaie courante. La vérité c’est que l’on se fiche du citoyen, lequel. N’a rien à dire vraiment. Quand est-ce que la Camwater fait un communiqué pour informer les populations sur le détail des travaux ? Vous plaisantez avec une telle réaction.  Taisez-vous et c’est tout. Nous ne sommes pas traités en citoyens,  mais plutôt en esclaves contraints de tout accepter et de tout subir bouches cousues. Ce qui se passe est inacceptable,  choquant,  révoltant. On doit refermer tout de suite,  pas demain,  pas plus tard. C’est cela la bonne gouvernance.

Pierre julien AMOUGOU FOUDA:
Il est possible que notre communication soit insuffisante  à votre gout, mais…
 
Cher Professeur, je comprends que vos multiples occupations ne vous donnent pas toujours l’occasion d’avoir les informations sur tout au Cameroun, cela est tout à fait normal. Je vous fait savoir que le Directeur Général de la CAMWATER, Alphonse Roger ONDOA AKOA a publié plusieurs communiqués de presse à ce sujet (Cameroun Tribune, le point Hebdo, etc…). Plusieurs reportages et communications ont été faites dans plusieurs télévisions ( CRTV et Canal 2), et dans plusieurs radios et presses écrites. Nous avons même créé un programme spécial à la Radio NKUL ONGOLA qui est la radio de la Communauté Urbaine de Yaoundé. Cette émission, présentée par le journaliste Jean AMOUGOU s’appelle « l’eau potable et nous’ et est diffusée en boucle par ce media de proximité. J’ai donné plusieurs interview à CRTV poste national, à la Station régionale du Centre, parfois en langue locale. J’en ai donné à Magic FM, Radio T Siantou et j’en passe.  Nous essayons de sensibiliser les habitants de la ville de Yaoundé sur ce projet important. Permettez moi de vous dire que la Communication sur ce projet est une exigence des bailleurs de fonds.  Oui, nous pouvons dire à la Camwater que les travaux s’exécutent avec professionnalisme et les populations nous accompagnent. C’est pour cela que nous n’avons pas enregistré des remous de ces populations qui ne sont pas toutes des ignorants et savent quel bénéfice elles tireront de ces travaux. L’entreprise sur le terrain sensibilise les riverains avant les travaux avec des tracs, des rencontres avec les leaders locaux et des bâches publicitaires mises en place par nous même. A la demande de la Communauté urbaine, certaines parties de la villes ont eu des travaux en nocturne parce que le faire en journée aurait été difficile. Il est possible que notre communication soit insuffisante  à votre gout, mais, il n’est pas vrai que la Camwater n’a pas fait de communiqué. Écoutez donc l’interview du Directeur Technique de la Camwater, Hubert Augustin ABEGA ABEGA sur la page Facebook officielle de la Camwater. Cette interview a été diffusée à plusieurs reprises à lé CRTV et Canal 2, ainsi que par plusieurs autres médias. Aucune œuvre humaine n’étant parfaite, notre rôle est de solliciter encore votre indulgence pour les multiples désagréments subits. La Camwater, pour cela veille à ce que les délais contractuels soient respectés, que  les encombrements de la chaussée soient évités au maximum et les ruptures d’approvisionnement de l’eau potable, liées à ces travaux, soient inexistantes. Mais rassurez-vous, c’est pour la bonne cause et je sais que les Yaoundéens nous accompagnent et nous soutiennent.



One thought on “Camwater/Comicodi: Suivez le débat en direct!

  1. Pierre julien AMOUGOU FOUDA

    Cher Professeur, je comprends que vos multiples occupations ne vous donnent pas toujours l’occasion d’avoir les informations sur tout au Cameroun, cela est tout à fait normal. Je vous fait savoir que le Directeur Général de la CAMWATER, Alphonse Roger ONDOA AKOA a publié plusieurs communiqués de presse à ce sujet (Cameroun Tribune, le point Hebdo, etc…). Plusieurs reportages et communications ont été faites dans plusieurs télévisions ( CTRV et Canal 2), et dans plusieurs radios et presses écrites. Nous avons même créé un programme spécial à la Radio NKUL ONGOLA qui est la radio de la Communauté Urbaine de Yaoundé. Cette émission, présentée par le journaliste Jean AMOUGOU s’appelle « l’eau potable et nous’ et est diffusée en boucle par ce media de proximité. J’ai donné plusieurs interview à CRTV poste national, à la Station régionale du Centre, parfois en langue locale. J’en ai donné à Magic FM, Radio T Siantou et j’en passe. Nous essayons de sensibiliser les habitants de la ville de Yaoundé sur ce projet important. Permettez moi de vous dire que la Communication sur ce projet est une exigence des bailleurs de fonds. Oui, nous pouvons dire à la Camwater que les travaux s’exécutent avec professionnalisme et les populations nous accompagnent. C’est pour cela que nous n’avons pas enregistré des remous de ces populations qui ne sont pas toutes des ignorants et savent quel bénéfice elles tireront de ces travaux. L’entreprise sur le terrain sensibilise les riverains avant les travaux avec des tracs, des rencontres avec les leaders locaux et des bâches publicitaires mises en place par nous même. A la demande de la Communauté urbaine, certaines parties de la villes ont eu des travaux en nocturne parce que le faire en journée aurait été difficile. Il est possible que notre communication soit insuffisante a à votre gout, mais, il n’est pas vrai que la Camwater n’a pas fait de communiqué. Écoutez donc l’interview du Directeur Technique de la Camwater, Hubert Augustin ABEGA ABEGA sur la page Facebook officielle de la Camwater. Cette interview a été diffusée à plusieurs reprises à lé CRTV et Canal 2, ainsi que par plusieurs autres médias. Aucune œuvre humaine n’était parfaite, notre rôle est de solliciter encore votre indulgence pour les multiples désagréments subits. La Camwater, pour cela veille à ce que les délais contractuels soient respectés, que les encombrements de la chaussée soient évités au maximum et les ruptures d’approvisionnement de l’eau potable, liées à ces travaux, soient inexistantes. Mais rassurez-vous, c’est pour la bonne cause et je sais que les Yaoundéens nous accompagnent et nous soutiennent.

Comments are closed.