BREAKING NEWS
Don d’ordinateurs : enfin, des ordinateurs pour les étudiants des universités de Bamenda, Dschang, Buéa et Douala. Semaine émouvante pour des étudiants des quatre autres universités qui ont reçu cette semaine leurs ordinateurs du don du chef de l’Etat. C’est à la faveur de l’arrivée de 100 000 machines pour le troisième contingent. Mieux vaut tard que jamais, est-on tenté de le dire. Les étudiants des universités de Bamenda, Dschang, de Buéa et Douala récoltent le fruit de la patience. Ils ont reçu cette semaine lors d’une cérémonie de distribution dans leurs universités respectives et des mains du ministre de l’Enseignement supérieur en personne, leurs ordinateurs. Et le patron de l’Enseignement supérieur peut enfin exulter en annonçant le calendrier des répartitions « jeudi, nous seront à Douala et ensuite à Buéa. Vendredi nous seront à Dschang et à Bamenda. C’est le deuxième contingent, 100 000. Et ensuite nous attendons le troisième contingent pour aller à Maroua et à Ngaoundéré » a déclaré le professeur Jacques Fame Ndongo qui s’est voulu rassurant eu égard la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays et particulièrement dans les régions anglophones « ce sont tous des Camerounais. Nous sommes au Cameroun, nous irons à Bamenda, nous irons à Buéa, on peut rassurer tout le monde. Les IPES Institut privées de l’Enseignement supérieur (IPES) sont tutorés par les universités d’Etat, donc les étudiants des IPES font parties des lots relatif aux universités d’Etat, donc, il n’y a aucun problème » a ajouté le Minsep. Pour mémoire, pour bénéficier de ces ordinateurs, il faut valider son enregistrement biométrique. Ces répartitions s’alignent à celles effectuées les 26 et 27 décembre dernier dans les universités de Yaoundé I et Yaoundé II à SOA.
Search

Il décroche 113 milliards de Francs CFA!

L’argent déjà disponible servira à améliorer l’efficience et la sécurité du transport sur la section Babadjou – Bamenda du corridor Yaoundé – Bamenda, et à améliorer la sécurité et la sureté des aéroports de Yaoundé, Douala, Garoua et Maroua. 

Blaz Noelle Lafortune

Selon une note d’information parvenue à notre rédaction: »Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur Louis Paul MOTAZE, a procédé le 20 avril 2017 à Washington avec le Groupe de la Banque Mondiale, à la signature d’un Accord de crédit de 192 millions de dollars US, soit environ 113 milliards de Francs CFA, pour le financement du Projet de Développement du Secteur des Transports ».  

D’après la même source: »L’implémentation du Projet de Développement du Secteur des Transports permettra notamment d’améliorer les conditions matérielles et de sécurité du transport sur la section routière la plus dégradée du corridor d’intégration régionale reliant la capitale Yaoundé à la frontière Ouest du Cameroun avec le Nigeria. Elle permettra également d’améliorer la gestion du patrimoine routier, à travers l’élargissement et la reconstruction de la section de route de 50 km située entre Babadjou dans la région de l’Ouest et Bamenda dans la région du Nord-Ouest y compris le traitement des points accidentogènes identifiés »

Le Projet de Développement du Secteur des Transports prévoit par ailleurs la mise à niveau de 12 km de routes de traversée urbaine dans la ville de Bamenda, pour relier les tronçons du corridor régional Yaoundé-Bamenda et Bamenda-Enugu et l’appui à la mise en place du fonds routier de deuxième génération. Il permettra enfin de renforcer la sécurité dans les quatre aéroports internationaux à travers notamment la reconstruction et la réhabilitation d’une clôture autour du périmètre des aéroports de Yaoundé, Douala, Garoua et Maroua, la construction d’un Centre de gestion des crises (CDOU) dans chacun des aéroports internationaux de Yaoundé, Garoua et Maroua, et la construction d’une station météorologique classique à Maroua.