Un fléau qui prend dangereusement de l’ampleur en Afrique

Sa majesté Dr Clément Petsoko, homme de sciences, vient de rédiger un livre pour alerter la communauté africaine, pas très imprégnée de la réalité et de la gravité de l’obésité. Précurseur  de la  célèbre méthode minceur  3Z/H, Sa majesté Dr Clément Petsoko travaille depuis plus de 20 ans dans la lutte contre le surpoids et  l’obésité. Dans son nouvel ouvrage, il  annonce une pandémie et lance la sonnette d’alarme. Entretien.

Qu’est-ce qui motive la rédaction de cet ouvrage ?

Comme vous l’avez dit dans vos propos introductifs, Il Ya de 20 ans suite au décès de proche des complications d’une affection  liée à l’obésité,je me suis donné pour mission une lutte sans merci contre ce fléau et chemin faisant, j’ai mis sur pied la formule minceur 3Z/H .je reçois tous les jours les clients dans mes différentes installations de Douala , de Yaoundé, et de Bamako. J’aurai pu continuer à m’occuper de mes clients. Si J’ai décidé de sortir de  ces cadres  c’est parce que la situation devient de plus en plus alarmante, et rien n’est fait pour stopper la pandémie, les populations évoluent dans une totale ignorance, J’ai choisi de lancer un signal d’alerte dans l’ouvrage que je viens de mettre à la disposition des familles, un guide pour le bien-être qui sonne comme une déclaration de guerre.

Vous parlez du livre comme une mise en garde sur les risques d’un danger à l’échelle du continent, pouvez-vous en quelques mots nous dire de quoi il s’agit réellement ?

Je dis toujours qu’il est plus facile de soigner une maladie causée par l’hygiène, une infection , une batterie, à  ou à la malpropreté (dysenterie, staphylocoques, malaria) contrairement à celles causées par la malbouffe qui provoque la dégénérescence des organes tels que le foie ou le pancréas, etc…un diabète ou une hypertension artérielle  vous imposent une prise en charge toute votre vie…

L’obésité causée principalement par nos habitudes alimentaires est aujourd’hui la deuxième cause de mortalité à travers le monde, elle est la conséquence des maladies tels que les AVC ,diabètes, maladies cardio-vasculaires, cancer,etc…Ces maladies sans cesse croissantes en Afrique, et le pire est à venir si nous ne changeons pas d’habitude alimentaires, car  tout est réunis pour nous y exposer .

Quels sont les grands défis du continent dont vous faites allusion ?

La croissance démographique en Afrique ne fait aucun doute, près de la moitié de la population mondiale sera africaine d’ici 2050, ceci va avec la croissance et l’émergence économique du continent, sauf que cette croissance va s’accompagner de la création d’une classe moyenne, d’où la ruée des industries agroalimentaires .L’occidentalisation de nos habitudes alimentaires va favoriser l’essor du surpoids et de l’obésité au sein de la population.

Il est important de prendre conscience du danger qui guette le continent, une population malade coute cher à la famille, coute cher à la société, coute cher à l’Etat

Est-ce l’unique voie de sortie ? En plus quelles est la responsabilité des Etats ?

Les Etats-Unis et le Canada ont engagé une bataille contre l’Obésité, ils sont en train de la gagner, ces gouvernements ont mis sur pieds des mesures rigoureuses contre les firmes agroalimentaires dont les chiffres d’affaires cumulés des 4 premières entreprises dépassent  le budget de l’Arabie Saoudite. Ce sont des mastodontes financiers capable de nuire à l’économie d’un pays, or nos Etats sont encore fragiles, nous avons besoin d’investisseurs, de créer des emplois pour des jeunes, d’équilibrer les recettes de l’État,etc…Du coup il devient trop délicat pour nos états de prendre des mesures en amont contre ces firmes, or il n’est pas question ici il faut bien le noter, de boycotter les firmes multinationales, mais de Contrôler la qualité de produits offerts, par ces derniers. Connaissant la fragilité de nos institutions (Corruption, etc…) il nous revient à nous populations de prendre en mains ce combat, voilà pourquoi j’ai décidé de sortir de mon cadre pour mettre ce recueils de conseils et de messages d’alertes à la disposition des africains.Avec la mondialisation, il était évident qu’on devait arriver à la signature des APE,d’où la ruée des mastodontes de l’agro-industrie pour le marché sans cesse croissant et l’arrivée des produits alimentaires occidentaux.

Que pensez-vous du discours du président français Emmanuel Macron sur la transition démographique en Afrique ?

Macron a raison dans la mesure où avec dans une famille 07 voire 08 enfants, nos économies souffrent à cause de nos habitudes de consommations Il faut au préalable changer de paradigme. Avec des habitudes de consommations saines, orientées vers la production locale  et une alimentation équilibrée et généralement moins couteuse, 07 ou 08 enfants par familles feront du continent, la terre de toutes les opportunités, un industriel ou producteur africain garantira la survie et la pérennité de sa structure en étant entouré de ses 07 enfants tous formés et orientés selon ses choix. Consommons ce que nous produisons et formons nos enfants à la production. L’avenir de l’Afrique se joue à ce niveau. Ainsi au lieu d’être une charge, une population dynamique et en bonne santé sera un atout pour notre croissance.

Pensez-vous qu’il y ait lieu d’espérer sur un salut venant d’Afrique ?

Bien sûre que nous n’avons pas le choix, à nous de prendre en main nos responsabilités, personne ne le fera à notre place, il est urgent de changer d’habitudes alimentaires et se demander comment faisaient nos parents pour être aussi fort et robustes ? D’où vient –il que nous soyons là à consommer tous les matins du blé importé lorsqu’on sait comment sont produits ces aliments. Le combat doit commencer au sein des familles, premières victimes des maladies, il faut surveiller la sante de la famille car on est malade à cause de ce qu’on mange. Ensuite il faut porter le combat au niveau des communautés religieuses, traditionnelles, réunions, tontines, etc…

L’on vous connait dans la publication d’ouvrages politiques, qu’est-ce qui vous ramené dans la santé à travers ce message d’alerte ?

Bien sûre j’ai publié plusieurs ouvrages politiques, notamment ‘’ Réussir sa carrière politique’’ ou encore ‘’ Ali Bongo Ongdimba, un sésame pour la nouvelle Afrique’’,face aux défis suscités sur l’obésité, je me suis dit pourquoi pas le faire à travers un ouvrage pratique, un recueil de solutions pour apporter ma modeste contribution à l’Afrique et aux compatriotes contre cette pandémie programmée pour nuire à notre croissance et compromettre la santé des générationsà venir.

Où trouver l’ouvrage ?

Sa majesté Dr Clément Petsoko : Contactez l’éditeur par mail ! ange650@yahoo.fr  au 677760119 ou au 695162921 ou votre libraire.