Ketté:Il poignarde un villageois à mort.

Selon des sources locales, le drame s’est déroulé au village Bedon situé à 12 km de Ketté dans la matinée du mercredi 05 avril 2017.

Par Bernard Bangda à Bertoua (Est)

D’apres des sources locales jointes pour préciser les circonstances de ce drame, tout est parti de la volonté du jeune Amadou, 17 ans, originaire de Béké-chantier, (un village situé à environ 25 km de Ketté sur une bifurcation de l’axe Ketté-Ouli) de charger son téléphone. Arrivé à Bedobo, il trouve qu’un autre était branché. Il le débranche donc et place le sien. C’est au retour de Daou, le réfugié centrafricain, que ce dernier constate que son téléphone n’est plus à sa place. Il est alors informé de ce que c’est Amadou qui l’a débranché. Une altercation s’en suit au cours de laquelle Daou poignarde au cou son adversaire de trois coups de couteau qui vont le tuer.

Rappelons que Daou est un réfugié centrafricain de la cuvée 2004. Il détient, comme la plupart de ses concitoyens de l’arrondissement de Ketté, une carte nationale d’identité camerounaise. Il fait partie du comité de vigilance de Bedobo installé par le sous-préfet de Ketté.