La nouvelle sortie des éditions Lupeppo

L’ouvrage : « Jean Marie Dongo, Itinéraire », édité aux éditions Lupeppo et écrit par deux jeunes journalistes camerounais, a été dédicacé  vendredi, 22 décembre 2017 à l’hôtel Djeuga Palace de Yaoundé

Par Nestor Nga Etoga

Les tranches de vie de l’ex-directeur de l’ancienne Ecole Nationale des Postes et Télécommunications du Cameroun aujourd’hui dénommée SUP’PTIC viennent d’être revisitées par deux jeunes journalistes : Zéphirin Koloko  et Kami Jefferson ont présenté leur production vendredi en fin d’après-midi au cours d’une cérémonie de dédicace très courue.

Dans un ouvrage de 125 pages illustrées en quadrichromie, les deux auteurs tentent de refaire l’histoire d’un homme au soir de sa carrière. Une histoire consignée dans un livre moins dense, mais qui donne l’occasion au lecteur de découvrir Jean Marie Dongo sous des facettes peu reluisantes.

« Jean Marie Dongo, Itinéraire », est une biographie, un message d’espoir à la jeunesse, un appel à servir la nation avec amour, loyauté et dévouement.

Au fur et à mesure, le lecteur découvrira le jeune Dongo déséquilibré, qui va gouter à la drogue avant de se ressaisir pour ensuite prendre sa revanche sur la vie. L’on découvre  l’administrateur des postes et télécommunications. Puis, économiste de renom. Porté à la tête de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, le 13 mai 2010, Jean Marie Dongo, selon les jeunes auteurs, aura reçu du décret du président Paul Biya, une mission difficile mais exaltante de refonder cet établissement. Les auteurs, avec le soutien de jean Marie Dongo concluent qu’ : « avec humilité et expérience, l’ENSPT devenu SUP’PTIC a acquis jour après jour, un rayonnement international ».

Dans l’ouvrage, Les éditions Lupeppo  apportent une touche très particulière à l’ouvrage : des scènes de vie en images où le lecteur découvrira Dongmo Elisabeth,la mère biologique de jean Marie Dongo ;la maison de la famille adoptive de JMD,à Dschang,sur le terrain de la mission catholique où a grandi le héro du livre. Très amusantes aussi, les photos de Kamla Lazare, frère « jumeau »de JMD ; celle prise à Paris en France en 1985 avec deux promotionnaires camerounais et un français…son mariage en 1992 à Yaoundé avec Ndikum Sinny Esther, devenue madame Dongo.

L’ouvrage « Jean Marie Dongo, Itinéraire », 125 pages de mots, disponible dans toutes les librairies au prix de 5000 Fcfa(version noire et blanc) et 15 000 Fcfa (version quadrichromie) reliées par une couverture flashée,  a été rédigé  en français facile. L’éditeur gagnerait à le traduire en anglais pour satisfaire la belle famille de Jean Marie Dongo.