RDPC: Les malheurs du « Grand-nord »

Plus le monde avance, plus même une bonne partie du Cameroun avance, la région du septentrion recule chaque jours de pas moins de 2 ans.Chronique d’un observateur indépendant parvenue à notre rédaction.
Les populations vivent un chômage chronique.Malgré que son sous-sol possède un important gisement minier tel que la bauxite, l’uranium, le fer, le pétrole, le butane, malgré que sa terre très fertile en céréale et tubercule d’ailleurs grenier de l’Afrique centrale, malgré  son important cheptel, réservoir en bovin de l’Afrique centrale.
 Depuis plus de 30 ans on a pas vu naître une entreprise employant plus de 100 personnes comme la SODECOTON, SEMRY, CICAM OU SONEL qui sont là depuis les années 60 alors que le nord Cameroun est une richesse pour notre pays. Et pourtant le président de la république qui a pour réservoir électoral le septentrion avec ces 40% de population du Cameroun, a engagé dans le cadre de sa politique des grandes ambitions et des grandes réalisations d’importants chantier dans le pays depuis 13 an. Mais l’État n’est même pas à mesure d’assurer ne serait ce que les besoins fondamentaux des populations du nord tel que:
L’éducation il n y a qu’au nord aujourd’hui qu’il faut parcourir 10 km pour aller à l’école;
La santé au delà de manque criard de centre de santé, les plateaux techniques inexistant, le nord est exposé aux certaines maladies épidémiques très fréquentes comme le choléra et la méningite qui ravagent chaque année les populations sans que l’État ne trouvent une solution depuis presque 30 ans.
La sécurité très galopante avec tout ce que nous disposons dans ce pays comme armé les coupeurs des routes règnent. Tous les jours nous vivons les prises en otages.
Et le nouveau fléau coupure intempestive de l’électricité et de l’eau dans une région ou il fait chaud.  Mais nous sommes habitués avec parce que nous sommes condamnés. Nous savons que en cette période ci il fait chaud pas mons de 42° et c’est la moment de la méningite elle va emporter beaucoup plus nos bébés et nos grands parents qui sont faibles, dans 3 mois c’est le tour de choléra qui va aussi prendre sa part comme d’habitude, après chaque 2 ans tu sais que c’est ton tour d’accueillir les coupeurs de route. Les routes sont dégradées y compris la nationale Ngaoundere-kousseri. Dans les années 80 on faisait 9h du temps pour Ngoundere-kousseri aujourd’hui c’est 15h du temps.
Quand l’élite du nord ouvre sa bouche c’est pour 2 raisons soit pour manger soit pour crier lorsque le nom de leurs enfants, cousins ou neveux n’apparaissent pas sur la liste des admis à l’ENAM, à l’IRIC ou pour une quelconque bourse sur  la base du fameux équilibre régional.
Voici le septentrion »



3 thoughts on “RDPC: Les malheurs du « Grand-nord »

  1. oumar

    C’est la triste verite. Le cameroun va seulement emerge sans le grand nord. Aucun projet des grand projet na etait realise au grand nord on est seulement la on voit. La region de l’adamaoua est l’endroit le plus insecurise au cameroun avec la prise d’otage. Le marche du betaille ne fait que recule chaque jour. Tt l monde est chaumeur dans l’adamaoua. Et apres on ns parle d’equilibre regionale

  2. oumar

    C’est la triste verite. Le cameroun va seulement emerge sans le grand nord. Aucun projet des grand projet na etait realise au grand nord on est seulement la on voit. La region de l’adamaoua est l’endroit le plus insecurise au cameroun avec la prise d’otage. Le marche du betaille ne fait que recule chaque jour. Tt l monde est chaumeur dans l’adamaoua. Et apres on ns parle d’equilibre regionale

  3. Dr Ndemmanu Antoine De Padoue, CMR

    Les observations faites nous laissent sans commentaire et nous interpelle à plus d’un titre. Ensemble pour une nouvelle Alternance démocratique en 2018 au Cameroun. Si le programme intitulé :  »Pour Le Libéralisme Communautaire » n’a jamais été appliqué puisqu’il prévoyait trente(30) propositions pour émerger ce n’est pas celui intitulé :  »Émergence 2035 », qui va nous être autrement. Si la constitution de 1996 n’a jamais été effective, ce n’est pas les commissions créée à la Sapeur Pompier pour répondre aux urgences qui s’imposent, qui va nous apporter le résultat escompté.
    Que Dieu nous bénisse! Que Dieu bénisse le Cameroun! Amen!

Comments are closed.