Ce militaire camerounais made in America

L’ancien Chef de bureau d’emploi et coordination de l’état major de l’armée de terre jusqu’au 29 juin 2017 , date de sa nomination comme commandant du 21 ieme bataillon d’infanterie motorisée de Buea, dans le Sud-Ouest Cameroun; est un pur produit de l’Académie Militaire de West Point à New York aux Etats Unis. Parcours du Lieutenant Colonel Ba’ana Jacques Alain.

Par Anne Edouard Mindjouli Alleme

Lieutenant Colonel Ba’ana Jacques Alain(crédit Photo:yaoundeinfo.com)

Un homme d’honneur préside désormais aux destinées d’une faction de l’armée camerounaise, son cursus et son parcours professionnel digne d’une bonne graine en dise long sur ce soldat.

Chef de bureau d’emploi et coordination de l’état major de l’armée de terre jusqu’au 29 juin dernier date de sa nomination, le lieutenant colonel a toujours tenu ses promesses en terme de compétences militaires. Avant cette responsabilité, en 2016, il était encore  le numéro 2 du  troisième bureau de commandement de la région inter  armée. Cependant, depuis 2013 et ce durant deux ans , il a été à la tête du bataillon d’honneur et protection qui dépendait de la brigade du quartier général dont le Général Donatien Melingui Noma, qui l’ installait ce 4 aout 2017 , avait la charge de commander ;  ce dernier, actuellement , commandant de la 21 ieme brigade d’infanterie motorisée basée à Buéa , est un expert du génie militaire notamment sur  des questions qui touchent au terrorisme et au grand banditisme , l’on peut dire alors sans risque de se tromper que le Général à la maitrise de l’ homme qui est porté au sommet de son 21 ième bataillon. Par ailleurs , le lieutenant Colonel à travers ses aptitudes et ses connaissances militaires, a su poser ses marques en accédant au corps d’élites de la garde présidentielle .Son passage aux Etas unis qui est  une période, pendant laquelle il a été admis à faire ses preuves à l’académie militaire de West point située à New york, lui a permis d’accéder au rang très convoité d’officier de l’armée américaine et encore d’ajouter à son bagage linguistique qui comportait déjà la langue de Molière, celle de Shakespeare .Camerounais accomplis de part son bilinguisme ,il est aussi un fervent croyant ,un homme au foyer,  père de 4 enfants. Toutefois ,avant son Odyssée vers l’Amérique, il a fait son petit chemin dans les écoles et universités camerounaises ce qui lui a valu, un master en géopolitique obtenu à l’université de Yaoundé 2,un diplôme à l’école nationale de polytechnique, mais encore un brevet de l’enseignement militaire supérieur fruit de son passage à l’école de guerre.

Le contexte de la guerre contre Boko haram en  national , le terrorisme dans le monde    et la gestion de la crise anglophone  dans les régions du Nord ouest et du Sud ouest aidant , il semble évident ,qu’après le déroulement de toutes ces compétences émérites et ces responsabilités ultérieures dument assumées, le lieutenant Colonel  Jacques Alain Ba’ana Tsogo est non seulement l’homme de son temps mais aussi l’homme de la situation.